Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale - Eure-et-Loir  
Depuis le 11 mai 2020, le déconfinement s'organise. Le Centre de gestion d'Eure et loir est à nouveau ouvert au public (accueil physique et téléphonique). Pour des raisons de sécurité sanitaire, une prise de rendez vous avec les services est fortement recommandé.
   | 1.Accueil | 2.Actualités | 3.Emploi/Mobilité | 4.Concours/Examens | 5.Le CDG28 | 6.Santé/Action Sociale |
  Accueil > 3.Emploi/Mobilité > Accès à la Fonction Publique Territoriale

graphismePlan du site
graphismeRecherche
graphismePlan d'accès
Imprimer la page

  1. La Fonction Publique Territoriale

La Fonction Publique se décompose en trois versants
 
  
• La Fonction Publique d'Etat (F.P.E.) : 2 427 000 agents répartis dans les administrations d'Etat et les services déconcentrés de l'Etat
• La Fonction Publique Territoriale (F.P.T.) : 1 886 000 agents répartis dans les collectivités territoriales et les établissements publics locaux
• La Fonction Publique Hospitalière (F.P.H.) : 1 168 000 agents répartis dans les hôpitaux et les établissements publics de soins
 
La Fonction Publique Territoriale s’est structurée à la suite des lois de décentralisation de 1982 et 1983. La loi du 26 janvier 1984 est venue en définir les principes généraux.
 
Elle représente aujourd’hui 34,4 % de l’emploi public en France et réunit sous un même statut les agents des collectivités territoriales et des établissements publics locaux. Ces derniers ont la possibilité de rechercher un emploi sur tout le territoire national et ainsi choisir leur employeur en fonction du poste proposé et de sa situation géographique.

 

À la suite du transfert croissant des compétences de l’État aux collectivités, les compétences exercées se diversifient et les profils recherchés sont très variés.
 
Source : DGAFP – Rapport 2018
  
8 filières
 
   
• Administrative
• Animation
• Culturelle
• Médico-sociale
• Sapeur-pompier
• Sportive
• Police   
• Technique
 
3 catégories hiérarchiques
 
   
• Catégorie A : Fonctions d’encadrement et de conception
(recrutement à partir d’une licence)
• Catégorie B : Fonctions d’encadrement intermédiaire et missions d’application
(recrutement à partir du baccalauréat ou équivalent)
• Catégorie C : Fonctions d’exécution
(recrutement possible sans diplôme)
  
Les métiers
 
   
La Fonction Publique Territoriale propose une grande diversité de métiers (35 familles professionnelles, soit au total 242 métiers).
 
Tous ces métiers ont un dénominateur commun : la proximité, le contact direct avec les citoyens que ce soit en Mairie (agents administratifs), dans les écoles (agents spécialisés des écoles maternelles), ou encore sur la voie publique (policiers municipaux)…
 
Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (C.N.F.P.T.) a élaboré et maintient à jour le répertoire des métiers territoriaux décrivant avec précision les 242 métiers de la Fonction Publique Territoriale.
 
La Fonction Publique de l'Etat et la Fonction Publique Hospitalière sont également dotées d'un répertoire des métiers :
  
Les employeurs
 
  
• Communes
• Communautés de Communes
• Communautés d’Agglomération
• Communautés Urbaines
• Centres Communaux d’Action Sociale
• Centres Intercommunaux d’Action Sociale
• Conseils Départementaux
• Conseils Régionaux
• Syndicats Intercommunaux (compétence en matière d’eau, de collecte de déchets,
   de transport scolaire…)
• Offices Publics de l’Habitat
• Services Départementaux d’Incendie et de Secours
• Centres de Gestion de la Fonction Publique Territoriale
• Centre National de la Fonction Publique Territoriale

Chaque collectivité ou établissement public local est dirigé par une autorité territoriale (Maire ou Président d’établissement). Celle-ci dispose, entre autre, du pouvoir de nomination des agents intégrant sa structure, dans le cadre fixé par la loi.
 
En Eure-et-Loir il existe plus de 500 employeurs publics locaux.
 
Le recrutement en collectivité
 
   
Les agents (titulaires ou contractuels) travaillant dans les collectivités territoriales, exercent une mission de service public.
 
Ils y occupent des postes « permanents » (durables) ou « non permanents » (temporaires).
 
Ces postes se caractérisent par :
• Un grade définissant le cadre statutaire
• Une durée hebdomadaire de service, à temps complet ou non complet
 
Pour les agents titulaires, le grade peut évoluer suite à la réussite à un concours ou un examen professionnel, ou par le biais de l’avancement.
 
Chaque emploi public est créé, en amont, par délibération de l’organe délibérant (Conseil Municipal dans le cas d’une Commune) et doit obligatoirement être inscrit au budget de la collectivité.
 
Un fonctionnaire est donc titulaire de son grade mais pas de son emploi.
 
Dans le cadre de leur recrutement les collectivités :
• Déterminent librement, dans le respect de loi, leur procédure interne de recrutement
• Déclarent obligatoirement tous les emplois permanents auprès du Centre de Gestion 
• Diffusent une annonce de recrutement détaillant les missions du poste à pourvoir
• Procèdent, après une phase de sélection des candidatures, à un ou deux entretiens
   d’embauche, voire à des tests
 
Tous les candidats peuvent postuler sur les emplois des collectivités : les agents publics mais aussi les candidats « extérieurs » à la Fonction Publique, sous réserve de satisfaire aux conditions générales de recrutement (articles 5 et 5 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983)
 
Le principe d’entrée dans la Fonction Publique Territoriale demeure le concours. Il existe cependant en catégorie C quelques grades d’accès direct sans concours : adjoint administratif, adjoint d’animation, adjoint du patrimoine, agent social, adjoint technique, adjoint technique des établissements d’enseignement.
 
Par dérogation au statut, l’embauche en Contrat à Durée Déterminée de droit public est possible sur des postes requérant par principe un concours.
 
Dans la Fonction Publique Territoriale, la recherche d’emploi relève d’une démarche personnelle du candidat qui peut :
• soit répondre aux offres générées par les collectivités ;
• soit adresser des candidatures spontanées aux collectivités (lettre de motivation et
   curriculum vitae), y compris pour les lauréats de concours.
 
Tout recrutement doit satisfaire au principe institutionnel d'égal accès de tous aux emplois publics, ce qui se traduit par l'obligation de mise en concurrence de chaque poste permanent créé ou vacant. De ce fait les délais de recrutement sont plus longs que ceux du secteur privé (au moins 2 mois).
  
 
 
 Mentions - Préinscriptions concours
9 rue Jean Perrin - 28600 LUISANT - © 2008 - 2020 - Tous droits réservés